• Vent d'autan: chacun le sien (3)

    Vent d’autan

     

    Il traverse d’un jet le beau ciel Occitan,

    Préoccupe  les fous, courtise la tempête,

    Soulève le jupon, insolent, trouble fête,

    Le voici mal venu ce fougueux vent d’autan.

     

    Se déchaîne rageur un combat de Titan,

    Eole grand tribun aux outrages s’apprête,

    Les pauvres arbrisseaux  souvent perdent la tête,

    D’autres vont s’aplatir comme devant Sultan.

     

    L’ouragan plein d’orgueil surpasse la fredaine,

    Son triste rituel nous montre sa bedaine,

    Le peuple végétal en est tout chiffonné.

     

    Une voix de stentor, brutalité d’un fauve,

    Il crêpe le cheveu, même le gominé,

    Moi je ne risque rien avec mon crâne chauve. 

      

     

                                              Georges LAFON


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Avril 2012 à 23:28

    Encore un excellent sonnet ! Une belle qualité d'écriture avec un joli trait d'humour en conclusion. J'aime beaucoup.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :