• TRANSMUTATION

      

    TRANSMUTATION

    Près d'une croix de paille, en automne semés,
    Poursuite d'un chemin, en hiver sous la glaise,
    Grandissant, verdissant, nous étions à notre aise,
    Puis nous avons doré, dirais-je, à point nommé !

    Sous leurs barbares yeux, notre sort consommé,
    L'on nous coupa les pieds, grand moment de malaise,
    S'en mêla le curé, qui lut sous le mélèze
    L'édifiant sermon, chaque fois déclamé !

    Comme plâtre battus, l'on nous déshabilla ;
    Finalement en sacs on nous amoncela :
    Le meunier nous vêtit d'une chemises blanche...

    Je ne sais pas pourquoi, de larmes inondés,
    Nous fûmes aplatis, malaxés sur la planche ;
    Et puis l'on nous cuisit : joliment dégradés,

    Devenus la farine, on nous nommait le blé ;
    Maintenant sommes pains, coupés en larges tranches,
    Pieusement maniés : doigts ou non fuselés :
    Nous sommes révérés : plus que faim l'on étanche !


    Germaine CARTRO

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :