• SOLEIL

     


    GHAZEL

    SOLEIL



    Son aspect le plus doux, à l'aube du printemps,
    Quand l'univers frémit,  vibrant sous sa caresse,
    Le zéphyr fait bouger la feuille avec tendresse ;
    Lorsque l'été s'annonce,  il sait montrer les dents...

    Tout là-haut dans le ciel, immense forteresse,
    Il apprit à grandir, depuis combien de temps ?
    Et,  cultivant son art, en ajuste l'adresse ;

    Il introduit son feu dans le coeur des vivants ;
    D'eux il tire le suc qu'il allie à sa force ;
    Il se croit immortel et de l'être il s'efforce : 
    Alors, à point nommé, s'ouvrent les contrevents,

    Le signe avant-coureur d'un  départ qui s'amorce ...

    Germaine CARTRO

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :