• SERMENT

            

                SERMENTS D'AUTOMNE

     

            En ces rousses saisons où le ciel s'alanguit

            D'une brume éphémère aux doux frissons d'opale,

            D'un rêve tiède au creux des matins engourdis,

            Prémice intimidé des amours matinales,

     

            L'aube tremblante et nue se livre sensuell

            Aux blonds rayons du jour, ranimant leur ardeur

            D'un parfum de magie, d'éternité trop belle

            Enfantés par les Dieux dans des lits de douceur.

     

            En ces  nobles saisons de pourpre et d'or flambant

            Enivrant l'horizon d'un brasier de promesses,

            Quand les serments d'automne emportés dans le vent

            Consument leurs soupirs aux cendres de tendresse,

     

             Je contemple, amoureux, cette terre féconde

            Jaillie d'on ne sait quels miraculeux matins,

            De la source naissante où le Maître du Monde

            A posé son empreinte et béni nos destins.                 

                                                               

                                    Anne-Marie Vergnes

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :