•   

    DIMANCHE EN POÉSIE

    ET AUTRES RENCONTRES À SORÈZE (TARN)

    Dernière minute: si l'"estivale du livre" a bien lieu ce dimanche 22 juillet, le Dimanche en poésie prévu a dû être annulé pour raisons familiales. Nous sommes désolés pour ceux qui s'en faisaient une plaisir. Nous nous retrouverons une autre fois.

     

    *Ce 22 juillet, se déroule comme l'an dernier une "estivale du livre" dans la cour de la Passerelle des Arts : nous n'y participons pas en tant que SPAF, mais celles et ceux d'entre vous qui souhaiteraient y tenir un stand avec leurs ouvrages sont les bienvenus.

     

    À LA UNE

     

     

     

    Pour la suite, Roselyne Morandi annonce: 

    *le 19 août (avec...)

    *le 16 septembre : je propose de recevoir deux ou trois d'entre vous à partir de 11 h du matin - nous nous installerons devant l'atelier pour dédicacer nos livres (journées du Patrimoine) puis dirons nos poèmes à 15 h 30 comme d'habitude.


    Salon du Livre : 18 novembre. Après interruption en 2017, le salon du livre de Sorèze reprend son rythme à l'Abbaye-Ecole ("notre" salle - le Réfectoire des Pères nous accueillera toute la journée - stands, récital l'après-midi, thème "L'Ardeur", puis scène ouverte avec intermèdes musicaux) ; un concert dans le Salon Bleu à 11 h, la  "dictée de Sorèze"  en début d'après-midi (avant notre récital). 


    Merci à vous tous de me faire savoir (dès que possible pour le 22 juillet et le 18 novembre) vos souhaits et intentions de participation concernant :


    1. le 22 juillet (d'une part pour l'estivale à la Passerelle, d'autre part pour le "dimanche en poésie" à l'atelier)  -  2. le "dimanche en poésie" 19 août  - 3. le 16 septembre - 4. le Salon du livre". 

    adresse courriel:  roselynemorandirose@gmail.com / n°de téléphone : 06 13 31 90 50 

     

     

     

    PUBLICATIONS RÉCENTES DE NOS ADHÉRENTS

     

     

    À LA UNE

    Gérard Muller

    Juste les mots pour le dire

    (Nouvelles)

     

     

    À LA UNE

    Jean-Baptiste Besnard

    Au fil des ans

     

     

    À LA UNE

    Gérard Pinson

    Les bruits de ma vie et de ma nostalgie

     

    À LA UNE

    Monique Roussel

    La vie est belle

     

    Toutes les précédentes publications des membres de la S.P.A.F. Midi-Pyrénées se trouvent, classées par genre, dans le module BIBLIOTHÈQUE (à droite après la liste des poètes et artistes).

     

     

    NOS RECUEILS COLLECTIFS

          À l'occasion du Printemps des Poètes et des récitals donnés, nous avons chaque année publié un recueil collectif. Le recueil 2018 est disponible auprès de R. Maggiore (voir dans NOUS CONTACTER) ou de R. Morandi, et lors de toutes nos manifestations.
      

    À LA UNE

     À LA UNE  À LA UNE  NOS RECUEILS

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    * Dépêche du Midi, édition du Tarn, 20 juillet 2018

    DIMANCHE EN POESIE

     


    votre commentaire
  •  

    L'ARDEUR
     
    Du latin ardere, signifiant brûler
    Immédiatement à la fougue l'on pense
    Des amants exaltés qui fuient la bienséance,
    Au fond des bois ils vont à l'aise roucouler….


    Et perdant la raison ils ne  sont l'un qu'à l'autre ;
    Ils ignorent les lois, ne songent qu'au plaisir
    Donné comme reçu, couronne du désir,
    Leur palpitante ardeur  fait fi des patenôtres…

    Il en va de même pour le métier futur
    Qu' il ne faut imposer pour des valeurs sournoises
    A qui cherche sa voie, agnats fauteurs de noises,
    Elevant leurs enfants pour leur imprimatur…

    Un travail engage le corps , l'esprit et l'âme :
    On doit le préparer  avant de le choisir,
    Pour que  l' ardeur y soit, bien plus que le plaisir :
    L'existence en entier de ce choix se réclame ;

    L'amour et le métier réunis nous transportent ...
    Il faut les réussir pour ne point s'affliger ;
    Parfois y réfléchir, ne point trop y songer
    Ayant appris gamins que ces valeurs nous portent....


    Germaine Cartro le ‎23/‎10/‎2017

     


    votre commentaire
  • NARCISSE

    Le hasard me croisa  : cet ardent géniteur 
    Me transmit en ce temps ses traits de caractère ;
    Ce fut ce tourbillon amoureux de la terre
    Où ma mère croissait qui devint mon vecteur...

    Seul humain alentour, le public et l'acteur,
    M'émerveillaient les bois, dont j'étais feudataire ;
    La source aux mil poissons n'était point solitaire ;
    Me poursuivait Echo de sa vibrante  ardeur...
     
    Eprise de ma voix et de ses quelques mots,
    Les ressassant sans fin, parfois à demi -mot,
    Provocante et hardie en un décor sauvage…

    Beauté du fond de l'eau, mon seul ami lointain,
    J'enviais la fontaine, à l'unique breuvage,
    Qui pouvait caresser ton beau corps levantin..

    Germaine CARTRO ‎30/‎06/‎2018

     


    votre commentaire
  •  

    * Petit journal de l'Ariège, 4 juillet 2018

    VALSE DE MOTS


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires