• QUAND IL ÉTAIT LÀ

     

    QUAND IL ÉTAIT LÀ



    Quand il était là, je chantais encore ;
    Maintenant je rôde en ce triste lieu,
    Depuis son départ, devenu milieu
    D'où les fleurs ont fui, que rien ne décore...

     

    Des arbres vivants et ceux qui sont morts,
    Des  végétaux verts que la pluie arrose,
    Et devant mes yeux une pauvre rose,
    Fleur abandonnée au jeteur de sorts...

    Je suis revenue au havre de paix
    Qui me plaisait tant lors de sa présence ;
    La feuille verdoie et sans cesse avance,
    Menace larvée au coeur des regrets...

    Elle dit tout bas sa sollicitude,
    Le rayon doré de son chaud regard
    Dont il me couvrait, avec quel égard !
    Il me manque tant, sombre certitude ....

    Germaine CARTRO le ‎03/‎06/‎2018

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :