• POUR PIERRE THEAU

     

    Pour Pierre Theau

     

    Rien ne peut effacer ton accent de Garonne,

    Erudit assembleur de sonnets vertueux.

    Viens planter le laurier pour tresser la couronne,

    Obstiné défenseur du rire affectueux.

    Il nous faut désormais te lire en profondeur,

    Rigoureux architecte aux secrets alignés.

     

    Pierre angulaire en paix, loin des chants de grandeur,

    Il nous reste à rester héritiers désignés.

    En semant l’acrostiche au sommet de ta feuille,

    Rarement, tu manquas de voix pour moissonner.

    Reçois mon bout de pierre, absent qui nous endeuille,

    Et, cher poète ami, commence à résonner.

     

        Guy Reydellet                                                   XX/II/MMXVIII 

     

    POUR PIERRE THEAU

    POUR PIERRE THEAU


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :