• POUR FAIRE UN POÈME

     

    Pour faire un poème

     

                         À l'instar du sculpteur qui malaxe sa glaise,

                   Je modèle à main libre, je façonne et je pèse,

                   Je modifie le galbe d'une phrase insoumise,

                   Vingt fois sur le métier, je remets l'exercice.

     

                   La précision du geste est tout en raffinement,

                   Je cisèle le mot comme on taille un diamant.

                   Dans la peau de l'orfèvre qui travaille le cristal,

                   Je polis ses facettes pour qu'il soit musical.

     

                   Musicien absorbé par sa composition,

                   J'exécute les arpèges de mon inspiration

                   Et mets en parallèle harmonique et métrique

                   Pour que s'épousent à vie les mots et la musique.  

              

                  Tout comme un policier sur une scène de crime,

                   J'étudie les détails et fouille au corps la rime,

                   Je recoupe les indices en menottant le thème,

                   Sans jugements hâtifs, sans jeter l'anathème.

     

                  Tel un danseur de corde, je recherche l'équilibre

                   Sur le fil du poème pour en garder la fibre.

                   Balanciers de ma plume, les points et les virgules

                   Me rassurent car je suis, du verbe, le funambule.

     

    Gérard Pinson


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :