• PHARAON?

     

    Pharaon ?

     

    Elle aurait tant voulu qu’il vienne la revoir,

    Sous le ciel étoilé, dans les plis de l’aurore,

    Mais pas comme ce jour auprès du grand lavoir,

    Lorsqu'il tomba dedans par un long plouf sonore.

     

    Il n’est pas très adroit,ses gestes sont  touchants,

    Nombreux sont les jaloux l'accusant de démence,

    Car il offre à chacun deux ou trois fleurs des champs,

    Beau signe avant-coureur de sa fortune  immense.

     

    Elle le baptisa mon riche bien aimé :

    Ayant reçu de lui ce fameux solitaire,

    Tel un vrai pharaon, l'amant fut embaumé

    Pour honorer son vœu : Échapper à la terre.

     

                                             Georges Lafon

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :