• NOVLANGUE

     

                      NOVLANGUE

     

    Je laisse mon calame au fond d’un vieux tiroir

    Et saisis, avec joie, un « outil scripturaire ».

    De ce style nouveau, je prends la nouvelle aire (pas ère)

    Ah ! Fi donc vieux français ! Moi, je te laisse choir !

     

    Pour être dans le vent, je méprise la gomme

    « Mucilagineux bloc » dont « l’effet soustractif »

    A toutes les faveurs du triste plumitif,

    Ce changement de terme est bien pratique en somme.

     

    Et « mon outil scripteur » se trouve fatigué

    Car la rédaction : « production écrite »

    Semble un fardeau bien lourd pour celui qui hérite

    De ces expressions . Victor Hugo ? largué !

     

    Tout au fond de la classe, il n’est plus aucun cancre

    Car on tente pour lui la « remédiation »

    Qui le libèrera. En récréation,

    Il « crée de la vitesse » et sa honte s’échancre.

     

    Courir est bien banal ! Il cherche un autre sport,

    Le « milieu aquatique au fond standardisé »

    Qu’on appelait piscine, semble malavisé

    Et « lieu d’immersion » paraît bien plus accort !

     

    Que dire de Molière et de ses « Précieuses » ?

    On peut écrire « urine, ou rejet de félin »**

    Oh ! flots d’absurdités ! Dans ce monde crétin,

    Élites de ce siècle, êtes-vous sérieuses ?

     

    * Terme connu : Pipi de chat                             IX/16


  • Commentaires

    1
    Lundi 10 Octobre 2016 à 22:46

    Est-ce possible <? je ne suis plus dans le vent et ne veux pas l'être ! !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :