• NOVEMBRE

     

    NOVEMBRE

     

       

    Ce jour, Novembre a revêtu

    Son grand manteau d’ardoise,

    Au bord des labours nus

    Un peuplier pavoise.

     

     

    Comme poignées d’écus

    Les feuilles d’or crépitent,

    Sur l’eau grise des rus

    Quelques reflets palpitent.

     

    La pluie s’en est venue

    En longue ondée sournoise,

    Ce jour Novembre a revêtu

    Son grand manteau d’ardoise.

     

                    Jacqueline ESCORIHUELA

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :