• MISÈRE

      

     

    MISÈRE

    A côté du platane on entend le torrent …
    L'eau près du blanc rocher se déverse, écumante,
    La mère, sur les genoux, supplie et se lamente,
    Parle au flot déchaîné : « Que mon cri déférent

    « Te le fasse vomir, ce gars et seul parent !»
    De peine anéantie, des plaintes de démente,
    Elle ne voit son fils que la peine tourmente
    Parcourir du regard cet espace très grand,

    Pour la revoir encore et rassurer sa mère
    Tout en haut d'un talus; déception amère,
    Grâce à ses ouvriers le maître est au courant...

    Frappé avec fureur, sorte d'apprentissage,
    Le bourreau coléreux lui crie, intolérant,
    « Orphelin, obéis ! retiens bien mon  message ! »

    Germaine CARTRO
     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :