• MÉMOIRE

     

    MÉMOIRE

     

    Mes chemins sont jonchés

    Des débris de mes rêves,

    Poussières mordorées

    Dans l’aube qui se lève.

     

    Ma mémoire aujourd’hui

    Doucement les efface,

    S’enfonce dans la nuit

    L’ombre floue de leur trace.

     

    Où s’en iront mes pas

    Sans but, vaille que vaille,

    Vers quel champ de combat,

    Quelle vaine bataille ?

     

    Jacqueline Escorihuela

    Septembre 2016

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :