• MAX-FIRMIN LECLERC

     

     Malgré l'énergie qui lui avait permis de franchir Le Cap des Nonante (titre de son dernier recueil de poésie), Max-Firmin Leclerc nous a quittés le 11 janvier 2014.

     

     MAX-FIRMIN LECLERC PUBLIE MAX-FIRMIN LECLERC PUBLIE

    Voici ce qu'en dit le site des écrivains de Haute-Marne:

    Après _Le Cap des Trente_, voici que fleurit _Le Cap des Nonante_ (plus joli à dire, plus poétique aussi que "le cap des quatre-vingt-dix" !)
    Nonagénaire, justement, Max-Firmin Leclerc l'est en automne 2013. Présente-t-il donc son "chant du cygne" ? Peut-être, mais c'est toujours celui d'un spirituel pamphlétaire aussi en forme comme dans _La République du Mépris_ et _Le Démon de vingt-trois heures_ !

    Il a depuis longtemps abandonné la rime au profit d'une poésie libre rythmée et imagée. Mais il a gardé sa virulence humoristique pour s'insurger contre les scandales et les hypocrisies. Quand ce grand-père s'installe dans son fauteuil pour regarder la télévision, c'est avec un regard sans concession sur le monde des médias et de la politique.

    Ce recueil alterne ou mêle des émotions diverses lorsqu'il parle de son épouse ou de son passé toujours si vivant dans ses vers ; lorsqu'il évoque sans détour la "Camarde" qui approche mais dont il espère encore "botter les fesses" avant de la suivre ; lorsqu'il s'interroge sur l'au-delà... ou pas ?

    Ce recueil est un bilan testament plein de force et d'espoir, d'une vie longue et active : pas d'illusions sur l'issue mais pas de regrets non plus ! Un livre à feuilleter partout et particulièrement dans quelques temps (quelques mois, quelques années...), dans son petit bois haut-marnais, là où Max-Firmin Leclerc aura fait répandre ses cendres.

    http://www.ecrivains-haute-marne.com/livres_259.php )

    On pourra lire d'autres détails et quelques textes sur son site Internet: https://sites.google.com/site/maxfirminleclerc/

     

    L'AUTEUR: "Max-Firmin Leclerc a débuté en écrivant des poèmes et des contes (notamment dans L’AURORE, quotidien absorbé par LE FIGARO).
    Ses parrains à la Société des Gens de Lettres sont Georges DUHAMEL, de l’Académie Française, et le poète Wilfrid LUCAS.
    Max-Firmin Leclerc a reçu le Prix de Poésie Enguerrand Homps 1954 pour son recueil « Le Cap des Trente », remis par Yves GIBEAU.

     Il a été nommé Réalisateur de Télévision à la Direction Régionale de Marseille en 1958, où il a réalisé de nombreux films de la série « Dimanche en France » pour la chaîne nationale et de nombreuses émissions de variétés en direct.
    En Septembre 1962, il est remonté à Paris.
    Il a réalisé en tout plus de 1200 heures d’émissions en direct, en vidéos enregistrées et en films, dont « L’Homme aux cheveux gris » ( Scénario : Henry MEILLANT. Adaptation : Henry MEILLANT et Max-Firmin LECLERC ), avec Fernand SARDOU, Pauline CARTON, Alexandre RIGNAULT, Françoise FLEURY, de nombreuses émissions de variétés avec Jean NOHAIN, une série d’émissions d’accordéon (Sur un air d’accordéon, puis Accordéon Variétés), le Journal Télévisé entre 1963 et 1969
    avec Léon ZITRONE et Georges DE CAUNES.
    A l’éclatement de l’O.R.T.F. en 1975, il est « oublié ».
    Il publie alors un roman-pamphlet sur ses années de télévision : « La République du Mépris », et se retire dans le Sud : Ariège, Costa Brava et Roussillon.
     Un langage prolifique, un style croustillant, des souvenirs à foison, une imagination pétillante...  Il enchaîne les prix littéraires, notamment pour son roman "Le Démon de vingt-trois Heures" et son recueil de poésie "Le Cap des Trente"."

     (Source:http://www.ecrivains-haute-marne.com/auteurs_57.php)


  • Commentaires

    1
    germaine cartro
    Lundi 13 Janvier 2014 à 20:09

    toutes mes condoléances à sa famille en deuil ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :