•  

    Printemps des poètes à Sorèze 

     

    Une oasis de poésie et de tiédeur parmi les giboulées de mars: telle pouvait, ce dimanche 18 mars à Sorèze, apparaître la verrière de la mairie, avec ses nappes d'un rouge ardent - thème oblige? -, ses bouquets de roses de toutes les couleurs, son assistance impatiente de dire ou d'entendre des textes, sinon parfaits, du moins pleins de ferveur, et, patients et prometteurs sur leur socle ou dans leur étui, guitare, violon, flûtes et violoncelle. 

      SORÈZE 18 MARS SORÈZE 18 MARS  SORÈZE 18 MARS 

    Si la chaleur du soleil manquait un peu à la célébration du thème choisi cette année pour le Printemps des poètes - l'ardeur -, La verrière nous attendait, toute parée et fleurie grâce...

     SORÈZE 18 MARS  SORÈZE 18 MARS

      ...à M. le maire de Sorèze, à Roselyne Morandi et à M. l'adjoint à la culture.

    SORÈZE 18 MARS

     

    Le programme fut respecté (presque) à la lettre, et les quelques anicroches - une note qui refuse de sonner juste, un rêveur qui manque d'oublier son tour, un musicien sans musique, une averse qui tombe à pic (quoique à contresens)...- contribuèrent à la bonne humeur générale.

     SORÈZE 18 MARS   SORÈZE 18 MARS   SORÈZE 18 MARS

    Richard Maggiore lit Pierre Theau avant de proposer son propre texte; Anne-Marie Forestier nous invite à sourire de son paresseux qui "gère ses ardeurs", et pour une fois Monique Roussel lit - mais sa mémoire fera merveille un peu plus tard pour un autre poème.

    SORÈZE 18 MARS    SORÈZE 18 MARS

    Delphine, la flûtiste, fait résonner Bach, et le trio classique ressuscite des airs anciens, devant...

    SORÈZE 18 MARS SORÈZE 18 MARS

    ...un auditoire attentif.

    Les poètes qui n'avaient pu venir trouvent des voix pour présenter leurs textes: Christiane dit ceux d'Anne-Marie et Catherine ceux de Jacqueline.

     

    SORÈZE 18 MARS   SORÈZE 18 MARS

    Il convient de préciser que chacun s'est soigneusement préparé, qu'il s'agisse de Jimi répétant son nouveau rôle d'accompagnateur de Joseph avant d'affronter le public, ou des lecteurs de la scène ouverte:

              SORÈZE 18 MARS          SORÈZE 18 MARS

    Catherine, qui a choisi fort judicieusement dans notre recueil le poème de Gérard Pinson, "Le livre, arme et rempart", ou Lucien dont la prose rythmée se transforme en psalmodie, ou encore Séveryne,  la fille, rendant hommage aux multiples talents  de Roselyne, la mère, en lisant un de ses poèmes devant un de ses tableaux:

                         SORÈZE 18 MARS

    Et que dire de notre ami Gaston, chargé de conclure le récital et qui se montra

        SORÈZE 18 MARS  SORÈZE 18 MARS

        aussi plein de l'ardeur de circonstance que de courtoisie envers l'assistance!

    Il ne restait plus qu'à partager le goûter qui, pour traditionnel qu'il soit, n'en est pas moins chaque fois attendu comme un temps d'échanges amicaux.

    SORÈZE 18 MARS

     

    SORÈZE 18 MARS

     

    Photos R. Morandi, R. Maggiore et R. Meckler

     

     


    1 commentaire
  • Printemps des Poètes à Montech :

    Paroles en partage

      

    A l’occasion du 20e Printemps des Poètes, l’Ehpad « Le Parc » de Montech (Tarn-et-Garonne) accueillait le mardi 13 mars, pour le récital d’ouverture, plusieurs auteurs de la délégation Midi-Pyrénées de la Société des Poètes et Artistes de France (S.P.A.F.) venus du département et de la région, en partenariat avec l’association « Les Amis du Parc » présidée par Daniel Bolhy, et l’équipe d’animation de l'établissement.

    MONTECH 13 MARS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ses résidents ont pu ainsi écouter Marie-José Bertaux, Jacqueline Escorihuela, Monique Roussel, Richard Maggiore et Gérard Pinson, déclamer des poèmes évoquant l’ardeur, thème de cette édition 2018 ; la nature, les paysages d’ici et d’ailleurs ou encore le monde animal ont également été au rendez-vous, entre humour et émotion. Et l’on a pu aussi entendre les textes de plusieurs résidents, écrits avec l’aide des animateurs, qui ont séduit l’auditoire et les auteurs. Un hommage au poète tarn-et-garonnais Pierre Theau, membre de la S.P.A.F. et récemment disparu, a également été rendu, en présence de son épouse Josette.

    Cet après-midi qui a enthousiasmé autant le public que les organisateurs et intervenants s’est terminé par un goûter, propice aux échanges entre auteurs et auditoire, dans l’attente de se retrouver bientôt pour à nouveau partager mots et rimes !

     MONTECH 13 MARS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Photos : Daniel Bolhy, Richard Maggiore et les animateurs ; texte : Richard Maggiore.

       


    votre commentaire
  • Comme elle l'avait annoncé, Roselyne Morandi a inauguré son nouvel atelier au cours "d'une petite fête des plus chaleureuses et animées" - notamment par des poètes amis.

     

    À LA UNE En voici quelques photos souvenirs:

     

    INAUGURATION

    INAUGURATION

    INAUGURATION

    INAUGURATION

    INAUGURATION

     

    INAUGURATION

     

    INAUGURATION

     

     


    votre commentaire
  •  

    RIMES D'AUTOMNE

    Le mardi 10 octobre, l'Ehpad Le Parc de Montech, en Tarn-et-Garonne, accueillait une nouvelle fois plusieurs auteurs de la Spaf Midi-Pyrénées, venus du département et de la région. Ils ont déclamé leurs créations littéraires évoquant la nature, les voyages ou encore les saisons, dont bien sûr l'automne, et le temps qui passe ; un récital organisé en partenariat avec l'association "Les amis du Parc", présidée par Daniel Bolhy, et le service animation de l'établissement.

    C'est ainsi que les résidents ont eu le plaisir d'écouter Jacqueline Escorihuela, Marilène Meckler, Monique Roussel et Richard Maggiore, délégué Spaf 82 ; toutes et tous enthousiasmant l'auditoire par la saveur de leurs textes mêlant émotion et parfois humour. Et des poèmes écrits spécialement pour cette occasion par les résidents ont aussi été lus par l'animateur Julien.

     

    UN AUTOMNE EN RIMES

    UN AUTOMNE EN RIMES 

     

    Cet après-midi poétique s'est terminé en toute convivialité au son du Se canto et par un goûter, dans l'attente de se retrouver une prochaine fois.

     

    UN AUTOMNE EN RIMES

     

    Photos : René Meckler ; compte rendu : Richard Maggiore


    votre commentaire
  •  

    À LA UNE

    Deux poètes en vedette pour couronner le cycle des Dimanches en poésie : Aline Muscianisi a présenté son nouveau recueil, Contempler seulement, tandis que Roselyne Morandi annonçait la parution, dans les semaines à venir, du sien, intitulé Sur chant d'étoiles, et donnait un avant-goût de son exposition prochaine à Lyon en lisant les textes qui accompagnent les toiles reproduites sur le catalogue. Un trio de musiciennes assurait des intermèdes harmonieux. Et l'on ne peut que se féliciter que l'atelier ait accueilli un public bien étoffé - une bonne quinzaine de personnes, dont, bien entendu, quelques autres poètes.

     

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    Le public... de dos...

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    ...et de profil.

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    La poésie d'Aline sait parler des choses graves...

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    ...mais aussi sourire de tout son cœur.

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    Le trio des musiciennes propose musique ancienne et musique baroque.

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    Ouvrant le catalogue de son exposition, Roselyne nous ferait regretter que Lyon soit loin, mais par chance certains des tableaux sont encore là - qu'elle nous désigne, tout en lisant les poèmes destinés à les accompagner. 

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    La scène étant offerte ensuite à qui le veut, c'est d'abord Gérard Lamouroux qui affronte l'auditoire (certes bienveillant!). 

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    Viendront ensuite le poète au chapeau, qui pour l'instant se recueille au fond...

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    ...Jean-Louis Séguier, avec son Petit tambour, et un poème de Roselyne...

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    ...votre blogueuse (toujours un peu en retard dans ses chroniques)...

     

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    ...et Jackie, qui prend enfin son courage à deux mains pour participer aux Dimanches de Sorèze et y dévoiler ses textes.

     SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

    Pour conclure, Hans puise dans on inépuisable mémoire un poème de Boris Vian et l'image d'un petit chat effronté comme un page.

     

     

    Et devinez par quoi s'achève un bel après-midi où le soleil vient fort à propos de pointer son nez entre les nuages?

     

    SORÈZE LE 17 SEPTEMBRE

     

     

     

     Photos: Fabienne Bories et  Roselyne Morandi.

     

     

     

     


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique