• MAI

     

     

    CLASSIQUE 

     

                             MAI 

     

    Une petite fille animant un ballet 

    Au ciel jette des fleurs avec espièglerie, 

    Pétales incarnat, cloches en chapelet, 

    Au centre du corso, c’est l’hommage à Marie.

     

    On célèbre la Vierge en des accords fervents ; 

    Le village joyeux est réuni pour suivre 

    Cet élan partagé, plein d’instants émouvants 

    Qui rassemble le peuple et peut l’aider à vivre.

     

    La fillette rayonne et le monde est si beau ! 

    Rien, dans ce jour béni, ne va ternir son rêve 

    Car l’an quarante-cinq entonne un renouveau 

    D’amour universel dans le jour qui se lève.

     

    La vieille dame songe à des bonheurs si purs 

    Près d’un enfant absent, féru d’informatique, 

    Rivé sur un clavier, grisé de jeux obscurs… 

    Oui, rêver n’a plus cours, tout est mathématique !

     

    Que reste-t-il d’humain dans ce triste décor 

    Asséché, sans valeurs, image virtuelle ? 

    Quand nous n’y serons plus, renaîtra « l’âge d’or » 

    Faisant jaillir l’esprit, la joie originelle. 

     

                                 Mireille TURELLO-VILBONNET

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :