• LÉGENDAIRES AMOURS

           LÉGENDAIRES AMOURS.

     

     

    Si j’étais, comme Adam, seul sur terre avec Eve,

    Réfrénant un désir plus brûlant chaque jour,

    Je croquerais la pomme et choisirais l’amour :

    Le véritable Éden est celui dont on rêve !

     

    Si j’étais Osiris, mon ange de douceur

    Prouverait que l’amour de la mort reste maître

    En me ressuscitant… Notre enfant pourrait naître,

    Ayant pour mère et tante Isis, ma femme-sœur.

     

    Si j’étais Roméo, l’amant de Juliette,

    Le clan des Capulet me condamnant à mort,

    Nous fuirions tous les deux l’injustice d’un sort

    Transformant en calvaire une idylle discrète.

     

    Si j’étais le beau Tite, ex-débauché romain

    Mais le futur César épris de Bérénice,

    J’abdiquerais sur l’heure, avant qu’on la bannisse,

    Incestueuse ou non, car je briguais sa main…

     

    Criant partout le nom de mon inspiratrice,

    Si j’étais, comme Dante, écrasé de douleur,

    Je laisserais l’Enfer consumer mon malheur,

    Certain qu’au Paradis m’attendrait Béatrice.

     

    Si j’étais Cyrano, « ma » Roxane au balcon,

    J’aiderais de mon mieux Christian de Neuvillette   

    A me briser le cœur en faisant la conquête       

    D’un trop joli minois pour mon grand nez gascon.

     

    Si j’étais Abélard, une vengeance inique

    M’ôterait les moyens de mourir de plaisir

    Dans les bras d’Héloïse, et j’aurais tout loisir

    De regretter, comme elle, un élan platonique…

     

    Quand la vie est banale, on veut l’enjoliver :

    Je ne désire pas des amours de légende,

    Des tourments si cruels qu’il n’est cœur qui se fende

                        Lorsqu’on les cite encor… Mais, ne puis-je rêver?

     

     

     


  • Commentaires

    1
    germaine cartro
    Mercredi 5 Mars 2014 à 18:16

    Grâce à Dieu on ne peut nous enlever nos rêves : ils nous appartiennent ... Comme ils sont malheureux les gens se posent des limites ! En rêve au moins, nous sommes illimités et nous nous moquons des pisse-froid... amicalement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :