• LE TABLEAU

     

             Le Tableau

     

    La toile était posée sous une douce lumière,

    Le nez bien dessiné, une tête altière,

    Soutenue par la force d’un jaune éblouissant,

    Semblait guetter l’instant où les yeux se baissant

    Verraient l’autre, fondu, imparfait, implorant,

    Mendiant le moindre mot que ces lèvres si fines

    Laisseraient tomber là, pleines de compassion,

    Sauraient dire, en un mot, long discours ou comptine :

    « Je ne vous laisserai pas en état d’abandon.

    Je saurai par les mots, par le verbe, peut-être,

    Vous dire de vous lever, d’essayer, de promettre

    Ou seulement de vouloir faire encore un effort

    Pour quitter d’un seul coup le désert de la mort. »

    Car la couleur est là, parfaite et dominante,

    Un jaune plein de lumière que le soleil enchante,

    Qui n’a rien d’agressif et qui plaît au regard,

    Qui attire le passant, le ramène de nulle part.

    Car si ces deux profils peuvent un jour se parler,

    Ce sont des mots d’amour qui viendront en premier.

     

     

                                                                         Pour Maryse,

     

                                                                                                  Danièle LE GALL

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :