• LE 28 JUILLET À SORÈZE

     Tel était le programme, mais... il est parfois des imprévus dont on se félicite. 

                       

    À LA UNE

     

     

                           

     

     

     

                      Deux... Plus un...

     

     

                 Ou: Les cadeaux du hasard 

     

     

     

     

      L'avant-dernier Dimanche en poésie de la saison a eu l'heureuse surprise d'accueillir, en plus des invités programmés, un musicien; Roselyne Morandi le présente en ces termes: "Nous est tombé du ciel Abdulaï, jeune Malien, dont m'a parlé une amie, deux heures plus tôt, me demandant si je serais d'accord pour qu'il accompagne et fasse des intermèdes musicaux avec sa kora, magnifique instrument aux sonorités pleines de douceur. Je ne pouvais que dire oui.

    Les 30 personnes qui se trouvaient là, jusque sur les marches de l'entrée, ont donc entendu la très belle poésie d'Anne-Marie accompagnée à la kora,  suivie d'une présentation par Yves Oustric de son pèlerinage sur "Le chemin primitif de Compostelle.... le vrai". Une autre forme de poésie, puisque "les pieds sont bien sur terre, et la tête...dans les étoiles". 

      

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

     Les Moissons bleues, d'Anne-Marie Vergnes.

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

    Anne-Marie Vergnes, avec accompagnement à la kora par Abdulaï, malien, arrivé du Burkina Faso, et présenté par une amie.

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

    Une partie de l'assistance: amis des invités, gens de passage, Soréziens...

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

    Yves Oustric présente son Chemin primitif de Compostelle, le vrai... avec diaporama des dessins de son voyage.

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

     

     

     

     

    Anne-Marie Vergnes lit un poème de l'ouvrage d'Yves Oustric.

     

     

     

     

     

     

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

     

    LE 28 JUILLET À SORÈZE

    Prolongations traditionnelles et rafraîchissantes dans et devant l'atelier.

     

    Photos et textes: Roselyne Morandi

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :