• LA POMME

      

    La Pomme 

      

     

      

    Grosse pomme ronde quand l'orage tonne 

    Je pense soudain à l’ami Newton ;

    Un peu grâce à toi il n’a pas eu peur

    D’écrire les lois de la pesanteur.

     

    Grosse pomme ronde, quand l’orage tonne,

    Je quitte le pommier où je fais mon somme,

    Car je ne veux pas, comme l’ami Newton

    Que bien, malgré toi, tu tombes et m’assommes.

      

      

     

    (Petits poèmes pour les enfants)

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :