• L'HERBE À LAPIN

      

      

    L’HERBE À LAPIN

     

     

    De ton museau qui toujours se trémousse,

    Tu grignotais l’herbe du souvenir.

    Auprès de toi, ma tâche était si douce,

    Que de prévoir la verdure à t’offrir !

     

    « Ne cherche pas le trèfle à quatre feuilles,

    Disait la brise à mes jeunes dix ans ;

    Mais par brassées, avant que tu le veuilles,

    Tu rempliras de paniers opulents. »

     

    Le liseron, étalant sa guirlande

    Au pied de l’arbre ou parmi les rosiers,

    Vite cueilli, récompense gourmande,

    Réjouissait les corbeilles d’osier.

     

    Fier, le plantain, du haut de ses aigrettes,

    Me rappelait ses liens avec l’oiseau.

    Le séneçon, faisant même requête,

    Se prétendait réserve pour moineau.

     

    Mon lapin blanc, ton poil doux mais trop lisse

    Se dérobait au geste caressant.

    Il eût fallu choisir le pur délice

    D’un brin de thym pour te rendre confiant.

     

    J’avais pour toi douceur particulière

    Quand le printemps t’apportait six petits.

    Je déposais alors sur ta litière

    Une carotte, et l’or des pissenlits.

     

     

                                Marcelle SÉGUI

      

      


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :