• L'EUROPE DES POÈTES

     

                                  L'EUROPE DES POÈTES.

                                                                    

                                  ( Régulière contemporaine )                        

     

    Puisque l'amour de l'homme ignore une frontière, 

    Cela fait très longtemps que sont européens

    Les poètes français,  allemands,  italiens, 

    Et ceux du Benelux,  d'Espagne,  d'Angleterre...

     

    La divine Italie inspira d'Annunzio, 

    Dont le lyrisme intense aurait surpris Horace, 

    Émerveillé Pétrarque et son ami Boccace, 

    Après"l'Enfer"dantesque,  avant Pirandello.

     

    La France de Ronsard prôna le romantisme

    Avec Hugo,  Musset,  Lamartine,  Vigny, 

    Ou la foi de Claudel,  Francis Jammes,  Péguy, 

    Et l'élan d'Aragon vers le surréalisme.

     

    Le"Paradis perdu",  regretté par Milton, 

    Vint de la terre anglaise,  alors pleurant  Shakespeare

    En souhaitant que Keats,  Shelley,  calment l'Empire, 

    Effarouché des mœurs du sulfureux Byron!

     

    La culture espagnole offrit le don mystique

    De Thérèse la Sainte,  ou Lope de Vega, 

    Calderón,  Cervantès,  Tirso de Molina

    Précédant Matado, l'exilé symbolique.

     

    La ballade allemande,  invention de Schiller, 

    Suivit le"sturm und  drang"de Bürger, Jung et Goethe, 

    Puis Heine,  le maudit de l'hitlérienne meute, 

    Put rejoindre au Parnasse Uhland, Zweig et Wagner.

     

    L'Europe aima de même Essenine, Pouchkine, 

    Le polonais Milosz,  le norvégien Ibsen, 

    Les irlandais Swift, Yeats, Synge, comme  Andersen, 

    Cet enchanteur danois de notre âme enfantine.

     

    Bien d'autres noms connus,  tous grands parnassiens, 

    Ont de leur "main à plume"* honoré leur patrie

    En préférant l'entente à l'absurde tuerie

    Et sont donc à leur place aux Champs Élyséens!

     

           *Arthur Rimbaud.


  • Commentaires

    1
    germaine cartro
    Lundi 3 Mars 2014 à 22:24

    VOUS ETES UN ERUDIT MONSIEUR LAGLENNE ET SAVEZ NE PAS NOUS ÉTOURDIR DE MOTS REDONDANTS QUI NE PARLENT DE RIEN !

    AMICALEMENT GERMAINE CARTRO

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :