• L'ÉTÉ S'ENFUIT

     

    L’été s’enfuit…


    Envolés les cris des enfants
    Le brouhaha de la foule
    Les musiques nasillardes
    La plage est vidée

    Effacés les châteaux de sable
    Les traces de pas sur la grève
    Les serments griffonnés
    La plage est dénudée

    Parasols tonnelles multicolores ont disparu
    Planches à voile et goélettes
    Se sont évanouies dans la brume naissante
    La plage est dépouillée

    Evaporée l’odeur des beignets chouchous ambres solaires
    Restent ici et là papiers huileux plastiques éventrés
    Témoins pathétiques d’une liesse fugace

    Les volets sont clos
    Les maisons fermées
    Les rideaux tombés
    La plage est désertée

    L’été s’est enfui emportant rêves rires et soupirs
    Le silence s’est installé
    Une à une les feuilles virevoltent en signe d’adieu
    La plage abandonnée meurtrie se souvient… et panse ses plaies !

     

    Jeanny

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :