• L'ARBRE MORT

     

               L'ARBRE MORT

     

              Dans un lointain pays, au fond de la mémoire,

              Un spectre végétal, noir, désorienté,

              Sur lequel, violent, le destin s'est heurté,

              Fait planer son profil sur l'antique grimoire.

     

              C'était un arbre fou, se riant des saisons,

              Se dressant lumineux sous les feux de l'automne;

              Il n'a plus sa verdeur, maintenant il frissonne.

              L'autan se rit de lui, là, sous les frondaisons.

     

              N'ayant plus désormais qu'à prendre patience,

              Il reste si prostré, perdu dans ses tourments.

              L'oiseau de nuit, cruel, par ses hululements

              Tente de l'étourdir en rompant le silence.

     

               Las, il ne gémit plus, il s'offre tout entier

               Au soleil, à la pluie, au nid de la palombe,

               Envahi de lichen, de corbeaux d'outre-tombe,

               Il est un arbre mort, là-bas, sur le sentier.

      

      


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Avril 2012 à 23:33

    Vos vers, admirables en tous points, ont fait éclore un léger picotement dans mes yeux... Le vent d'autan, sans doute !...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :