• JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT

     

    Le fier lapin

     

    Tout au fond du vieux parc, à côté d'un sapin,
    Un homme avait construit avec un grand grillage
    Un immense clapier pour un très gros lapin
    Qui passait sa journée à dormir dans sa cage.

    Son unique copain, un timide escargot,
    Supportait vaillamment les remarques moqueuses,
    Les insultes parfois qu'il disait en argot,
    Les façons qu'il prenait, fières et orgueilleuses.

    « Tu promènes toujours ta maison sur le dos,
    Marmonnait le lapin en bougeant les oreilles,
    Je me trouve bien mieux dans mon si vaste enclos,
    Vois donc comme il est beau, moi j'en baye aux corneilles. »

    « Je me contenterai, franchement, de mon sort,
    Répondait gentiment le vieux gastéropode,
    De ton bel habitat j'admire le confort,
    Mais de mon logement, vois-tu, je m'accommode. »

    Des cumulonimbus, égarés dans le ciel
    Lâchèrent leur colère en un soudain déluge ;
    Et l'orage effroyable, ignoble, criminel,
    S'abattit sans pitié sur le joli refuge.

    Le lapin se trouva, tout mouillé, tout penaud,
    Assis sur son derrière au milieu des décombres ;
    Alors il aperçut, à côté d'un crapaud,
    Le petit escargot arriver sans encombres.

    « Eh oui, mon cher ami, qu'importe la saison,
    Que brille le soleil ou bien qu'il pleuve à verse,
    Moi je suis à l'abri dans ma pauvre maison,
    Aucune intempérie oncques ne la renverse. »

                                            Dominique KIRCHNER

     

    JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT   

                                                                      JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT                                                      

    JEANNOT ET L'ESCARGOT 

    Doit-on vraiment les marier 

    Jeannot, l'escargot qui se traîne ? 

    Pourquoi vouloir les apparier :  

    Ne partageant aucune graine !? 

     

    Cherche une laitue à ronger 

    Cet escargot qui  se promène  

    Dame Lapine à l'étranger 

    Le lapin songe qu'il emmène...

     

    N'y figure pas cet objet  

    Ce tueur nommé carabine, 

    Mais un amour plus-que-parfait 

    Celui dont rêve Colombine ! 

     

    S'amusent de  colifichets 

    Les bambins dès leur plus jeune âge 

    Et les couleurs de leurs hochets 

    Du lapin reflètent l'image... 

     

    Là-bas au pays des regrets 

    Emportez-les dans vos bagages 

    Où de l'amour qu'elle inspirait. 

    Notre mémé conserve l'âge...

     

                                              Germaine Cartro  
                             
     

     

     

    JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT

              L’APPAT DU GAIN 

    Il y a quelques jours j’ai mis en terre des plants de salade.

    Le lendemain matin, plus rien ! Tout avait disparu ?

    Les coupables furent vite trouvés : des escargots !

    J’ai donc remis en terre de nouveaux plants de salade mais en précisant bien sur un petit  écriteau en carton installé juste à côté, ni trop haut, ni trop bas : « Interdit aux escargots » !

    Le matin suivant, plus de salades à nouveau ! J’ai donc cherché à proximité et j’ai trouvé sous une pierre une douzaine d’escargots. J’ai pris une autre pierre la plus proche et j’ai écrabouillé, dans leur coquille, ces maudits escargots (normal, j’avais prévenu).

    Pour m’apercevoir finalement le midi même que je n’avais plus rien à manger : ni salade, ni escargots…

     

     

                                                                                        Olivier GARDEL-DUBOIS.

     

     

     

    JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT
      LE LAPIN, L’ESCARGOT     JUIN 2014: LAPIN / ESCARGOT

     

    Á moins de se nommer  Monsieur de La Fontaine

    Pour parler d’escargot ou de menu fretin,

    Même si mon cœur bat devant Jeannot lapin,

    Ma plume reste coite et je me trouve en peine.

     

    Mais, suivant le sujet, je me fais un devoir

    D’extraire « lapinou » fétiche d’Aphrodite

    Si présent dans l’Art grec et, soudain,  j’en profite

    Trouvant, en Séléné ,* son auguste miroir.

     

             « J’ai vu dans la lune

             Trois petits lapins

             Qui mangeaient des prunes

             Comme des p’tits coquins »**

     

    En l’escargot voyons cet habitant lunaire

    Lequel, ainsi que l’astre, apparaît, disparaît…

    L’accoupler à « Jeannot » peut nous sembler abstrait,

    J’explique leur symbole en un court laminaire.

     

    L’escargot, le lapin, par leur fertilité

    Demeurent en cela signes de renaissance.

    Lunaires animaux ! Et, tout-à-coup, je pense

    Qu’ils ont été choisis pour cette qualité.

     

                                 Mireille TURELLO-VILBONNET

     

    Animaux rattachés à la lune :

    L’escargot : signe de mort et de renaissance

    Le lapin : symbole de renouveau et de résurrection


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :