• HOMMAGE À LOUISE VICTORINE ACKERMAN (Ghazel)

     

     

    HOMMAGE À LOUISE VICTORINE ACKERMAN*

     

     

    Je veux chanter ta gloire en célébrant ton nom.

    L’Olympe est ton jardin, toi la femme-poète

    Pour qui l’amour , la mort, cette humaine tempête

    Reste, de l’existence, un mystique chaînon.

     

    Grâce au frisson lascif soudain le temps s’arrête

    Car ton vers gracieux à l’arôme subtil

    D’un capiteux parfum nous grise et nous entête.

     

    Mais les pizzicati de l’instant volatil

    Dans l’histoire d’amour qu’on croyait éternelle,

    Oubliant, de jadis, la belle ritournelle

    Dénoueront ce lien aussi brûlant fut-il,

     

    Car toute passion s’enfuit à tire-d’aile…

     

     

                        *Femme poète du XIXème siècle

                                        « L’amour et la mort »

     

     

                    Mireille TURELLEO-VILBONNET

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :