•  

    Pour Pierre Theau

     

    Rien ne peut effacer ton accent de Garonne,

    Erudit assembleur de sonnets vertueux.

    Viens planter le laurier pour tresser la couronne,

    Obstiné défenseur du rire affectueux.

    Il nous faut désormais te lire en profondeur,

    Rigoureux architecte aux secrets alignés.

     

    Pierre angulaire en paix, loin des chants de grandeur,

    Il nous reste à rester héritiers désignés.

    En semant l’acrostiche au sommet de ta feuille,

    Rarement, tu manquas de voix pour moissonner.

    Reçois mon bout de pierre, absent qui nous endeuille,

    Et, cher poète ami, commence à résonner.

     

        Guy Reydellet                                                   XX/II/MMXVIII 

     

    POUR PIERRE THEAU

    POUR PIERRE THEAU


    votre commentaire
  •  

    Dans la rue de l’étoile

    Dans la rue de l’étoile une année fait peau neuve
    Le voisin du cent onze a garé son Audi
    Mais le besoin pressant change un trottoir en fleuve
    La concierge énervée ne l’a pas applaudi

    Dans le bâtiment quatre un vieux quinquagénaire
    S’écroule enfin vaincu par l’alcool généreux
    Mais le sommeil lui prête un corps imaginaire
    Le réveil sera dur loin des draps vaporeux

    Dans la rue de l’étoile un nouvel an se lève
    Le héros malheureux boit son café brûlant
    Mais la douleur l’incite à sortir de son rêve
    Son cerveau voit filer un fessier stimulant

    Dans le bâtiment quatre un ami très fidèle
    Le fabuleux roux-gris voulant peu se priver
    Va vivre un amour fou avec un top model
    Car c’est l’année magique où tout doit arriver

    Guy Reydellet


    votre commentaire
  •  

    Les textos et les courriels ont raccourci la période traditionnelle de présentation des vœux. Habituellement, nous étirions nos souhaits réciproques sur une majeure partie du mois de janvier.

    L’écriture manuscrite de ces formulations d’espoirs demeure tout de même un rituel bien ancré chez les amateurs de circonvolutions graphiques. J’aménage, pour ma part, un fonctionnement hybride : par lettre longuement mûrie, je personnaliserai des projections favorables sur l’ensemble de mes correspondants. Par ce texte publié sur le réseau social, je partagerai mes « réseaulutions » de dernière minute et un message adapté à tous les lecteurs potentiels.

    C’est dans une famille à particule que ce bébé vient d’arriver : fille ou garçon, peu importe ! Un an ou une année, c’est toujours une révolution qui grandit.

    Mr et Mme De Milsaise vous remercient de l’intérêt que vous apporterez à ce faire-part qui vous annonce un chemin bordé d’étonnements et de rêves, d’enthousiasmes et de rencontres. L’entretien des sentiments sera aussi déterminant que celui des santés.

    Bonne Année, Guy

     


    votre commentaire
  • 1994

     

    Mar…tinet dans le ciel annonçant les retours

    Celle… à qui je redis merci pour ses appuis

    … same ouvrant mes vers au jury d’un concours

    Gui…dant mes premiers pas moins hésitants depuis

     

     

     


    1 commentaire