• DE LA PLUIE ET DU BEAU TEMPS

                                                                   Néo classique

     

    De la pluie et du beau temps

     

    Ne débattons jamais, dans une polémique,

    De la religion ou de la politique.

     

    Accueillons au parloir, instruits de ce conseil,

    La pleurnicheuse pluie et le joyeux soleil,

     

    Ces fumeux orateurs suivirent à la lettre,

    Notre avertissement selon leur baromètre,

     

    La reine du déluge et de la trombe d'eau,

    Accusa thermidor d'être un vrai chalumeau :

     

    « Vous prétendez bronzer le fragile épiderme,

    Mais du cancer, hélas !  Vous déclenchez le germe. »

     

    -  Vos larmes, lui dit-il, pourrissent ma saison,

    Les belles sous mes yeux, exposent leur toison,

     

    L'effeuillaison leur fait vaincre la canicule,

    Même les tournesols prennent ma particule »

     

     Vulcain et Jupiter navrés de ces discours,

    Mettent fin au combat, déniant tous recours :

     

    «  Beaux diseurs ! Apprenez que la terre féconde,

    A besoin de vous deux pour que tourne sa ronde,

     

    Grâce à vous le jardin devient un paradis :

    Ressemblant à Crésus, il a plus d'un radis »

     

     

    Georges Lafon

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :