• DE BALMA À BELLEGARDE

     

     À Balma le mercredi 13 mars à 15h, la température extérieure était glaciale, mais l'atmosphère chaleureuse dans la Salle des Fêtes. Non seulement l'association Vent de mots nous y accueillait, mais une autre association balmanaise, Art en mouvement, y présentait son exposition intitulée Recup'Art, grâce à laquelle nous nous sommes retrouvés dans un décor magnifiquement décoré pour rendre hommage à Raymond Barbarou devant une quarantaine de spectateurs.

    Au cours de la première partie, M. Jean-François Chantelose, adjoint au maire de Balma, a tout d'abord rappelé en quelques phrases le parcours de R. Barbarou et son engagement aussi bien au service de l'escrime qu'à celui de la poésie. Puis des lecteurs de Vent de mots et de la Spaf ont fait revivre l'ami qu'il fut pour certains et le poète admiré pour d'autres à travers un échantillon très varié de ses textes.

    En hommage à Jean Ferrat, disparu depuis trois ans jour pour jour, Anne-Marie Vergnes, accompagnée à la guitare par Cécile Viala, a chanté Que serais-je sans toi? avec le talent qu'on  lui connaît.

    La seconde partie du récital a présenté,  sur le thème du Printemps des Poètes, Les voix du poème, une dizaine de textes de nos membres.

    Le tout, bien entendu, organisé et orchestré par le délégué, Olivier Gardel-Dubois, cependant qu'en point d'orgue Marie-Reine Lebrun, au nom de Vent de mots, invitait l'assistance à partager le verre (et les petits gâteaux) de l'amitié.

        

     DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE
     Vue de la scène donnant une petite idée de la décoration dont nous avons bénéficié grâce à L'Art en Mouvement.  Sous l'œil vigilant du délégué...  ... et avec son assistance technique...

       

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE
    ... les lecteurs se succèdent pour lire les poèmes de Raymond Barbarou:
        G. Lafon: Tout bien pesé    C. Crabère: Confession    M. Ségui: Triste neige    M. Griscelli: Question

     (Photos: R. Morandi)

     

     

                                     DE BALMA À BELLEGARDE                     A LA UNE

     

    Le jeudi 14 mars à 20h, au Centre Culturel Bellegarde à Toulouse, l'Auditorium - 80 places - s'est trouvé plein, comme le laisse supposer cette vue partielle:

     

    DE BALMA À BELLEGARDE 

    Et le spectacle se caractérisa par sa diversité.

    Un prélude en images proposé par Gérard Lamouroux évoqua les liens des poètes avec les bords de Seine. Anne-Marie Vergnes et Cécile Viala ouvrirent en chanson le récital proprement dit:

     DE BALMA À BELLEGARDE

        

    Puis vinrent des lectures de poèmes, par séquences de 3 ou 4 textes: 

      

       DE BALMA À BELLEGARDE  

     DE BALMA À BELLEGARDE   DE BALMA À BELLEGARDE   DE BALMA À BELLEGARDE

     O. Gardel-Dubois

    assure la présentation

     P. Caujolle

    Monsieur tout noir

      M. Griscelli

    Poème Porte-Voix

     C. Crabère

    Poème à mille voix

     

     

      

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE

     A. Muscianisi

    L'univers du poète

     A. Ruflet-Molinier

    Joconde

     M. Turello-Vilbonnet

    Le poème en 2013

     G. Lafon

    Déclamer ou se taire

      

     DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE 

    D. Barthès

    L'arbre ivre 

    M.-J. Bertaux

    Mystère des mots 

    L. Gardel-Dubois dit un texte de M. Goffinon

    La mort d'un bourreau 

     

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE

    J. Garrigou

    Étude

    R. Maggiore

    Le refuge

    A.-M. Vergnes

    Voie des voix

     

    Entre les séquences consacrées à la seule poésie des mots, divers intermèdes aux tonalités bien marquées. 

    Il est des poètes qui aiment et savent accompagner leurs textes d'une musique en accord avec eux:

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE  DE BALMA À BELLEGARDE

    Une musique composée par son fils baigne les phrases contemplatives de R. Morandi:

    Alors les voix s'élèvent

    Saisir un cœur

    À travers plusieurs extraits et sur un fond sonore grave, sinon oppressant, Stella restitue l'atmosphère de son recueil

    Délivrance

     Tant par la gestuelle que par l'accompagnement musical, C. Thibout-Pivert met en valeur la fraîcheur de son inspiration:

    Poète de la nuit

    Douces créatures

     

    Anteïa Dalidet et sa jeune et dynamique troupe offrirent un intermède théâtral assorti de jeux de lumières (que ne peut-on faire avec des lampes de poche!), dont la photo ne peut donner qu'un aperçu:

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE

      

    Le chanteur J'M fit vibrer sa guitare et les mots de trois de ses chansons: Tabou, Le jeu du vide vidant, Lesly:

    DE BALMA À BELLEGARDE

      

    Et L. Gardel-Dubois clôtura la soirée par deux moments de danse eurythmique, l'un accompagné à la flûte par Yoann Égret sur une pièce de J. Ibert, l'autre en harmonie avec un poème d'O. Gardel-Dubois, Les voix silencieuses.

    DE BALMA À BELLEGARDE DE BALMA À BELLEGARDE

     

    (Photos R. Maggiore - pour l'essentiel - et R. Morandi)

     

     


  • Commentaires

    4
    Niño de Alli
    Dimanche 8 Mai 2016 à 23:57

    Bonjour

    Est-il possible de faire une animation culturelle dans votre association. Je chante la poésie française et andalouse avec accompagnement de mes propres compositions à la guitare. Si ce projet vous intéresse je suis à votre disposition pour plus d'infos.

    Aussi vous pouvez me trouver sur internet: Niño de Alli  printemps de la poésie Bordeaux ou France.

    Bien cordialement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :