• CYCLAMEN

    CYCLAMEN

    Sur gracieux longs cols 
    Sept corolles posées
    Attendent sept licols :
    D'émigrer sont pressées !
     
    De coloris fuchsia,
    Ravissant ton de rose ;
    Ses vivant falbalas
    En vers plutôt qu'en prose...

    Vais-je en faire un portrait ?
    La fine broderie,
    Renforcera l' attrait
    De ma muse-égérie ;

    Vitalité d'un vert
    Veiné, subtile moire ;
    Le pétale entrouvert
    Que convoîte la moire...

    Bientôt de sa splendeur
    Que le temps a froissée,
    Subsistera qu' ardeur 
    Issue en ma pensée...

    Et lorsqu'il rejoindra
    Des fleurs le doux royaume,
    Il se le redira !
    Mon poème, ce baume,

     

    Germaine CARTRO


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :