• "COURANTS" OU DÉBIT?

     

    « COURANTS » ou DÉBIT ?

     

    Après le Romantisme arriva le Parnasse

    Instaurant la méthode et le vers rigoureux

    Pour chasser, avec force, un lyrisme amoureux

    Qu’il trouvait, en ce temps, ridicule et bonasse.

     

    Décadent puis Fumiste alors c’est la menace :

    Par ce flot libertaire est né le choix scabreux

    D’exclure toute rime et d’un vocable affreux

    Reléguer les « anciens » au fin fond d’une nasse.

     

    J’appelle, quant à moi, des « plumo-subversifs »

    Ces précurseurs du « slam » se disant une « école » :

    Poétereaux sans plume, à tout effort rétifs.

     

    Baptiser ce débit un « courant » poétique ?

    L’ange littérateur, sous l’assaut, dégringole !

    De l’écrit, refusons le déclin pathétique !

     

    Mireille TURELLO-VILBONNET

     

     

    Après avoir été un phare culturel pour le monde,

    la France passe au 25ème rang du système éducatif

    pour les pays émergents…

     

    Au I9ème siècle Wagner écrivait : «  Peu importe

    de savoir si nous descendons du singe, l’essentiel

    de ne pas y retourner » Rien n’est moins sûr ….


  • Commentaires

    1
    Dominique Kirchner
    Samedi 7 Décembre 2013 à 14:01

    J'approuve la sagacité

    De votre subtile analyse,

    Non, ce n'est point sévérité,

    Juste une halte à la bêtise.

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :