• COULEURS

     

    Couleurs

     

     

    Sur la toile tendue

    De fragiles pâleurs,

    La neige est un drap blanc

    Posé comme un sourire.

     

    Et le souffle des vents

    Se retient pour les heures

    Où la bûche dans l'âtre

    Allume un souvenir.

     

    Paisible est la demeure

    Barricadée de froid.

    Le regard, indiscret,

    Se perd en sa douceur,

    Son errance l'entraîne

    Jusqu'aux confins des pleurs.

     

    Sur la toile se glisse

    Une larme d'émoi.

     

    Roselyne Morandi

    Extrait de « Saisir un coeur »

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :