• CHÈRES MUSES

    GÉRARDINE

     

    21 Juin :  Fête de la Musique                                                

                               

       CHERES MUSES !

     

    MÉMOIRE FRISSONNANTE à L’AUBE DE L’ÉTÉ

    Était-ce bien l’appel, la voix de Terpsichore*

    Nous offrant un délire empreint de volupté ?

    Prisonniers du tango, je me souviens encore

    Des couples, l’harmonie et la complicité.

     

    Le noir bandonéon pleurait jusqu’à l’aurore,

    Euterpe** nous grisait, nous ne résistions pas.

    Frivole pas de deux que la jeunesse arbore,

    L’amour, joyeux et pur, se glissait sous nos pas.

     

    Muses ! C’est votre fête et la nuit estivale

    Par le « marteau-piqueur », l’horrible branle-bas

    Ne peut vous célébrer, l’émoi part en cavale !

     

    Puisque, de nos ardeurs, le temps nous est compté,

    Polymnie*** embellit ma saison automnale,

     

    MÉMOIRE FRISSONNANTE à L’AUBE DE L’ÉTÉ

     

     

                                             Mireille TURELLO-VILBONNET.

     

    *Muse de la danse

    ** Muse de la danse et de la musique instrumentale

    ***Muse de la poésie lyrique

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :