• CAFÉ LITTÉRAIRE

     

    Le Café Littéraire, autour des Irréguliers de la littérature francophone, a repris à la Librairie Ombres Blanches (50, rue Gambetta, Toulouse) ( http://www.ombres-blanches.fr/prochaines-rencontres/rencontre/rencontre/2595/henri-prade/autour-des-irreguliers-de-la-litterature-francophone-au-xxe-siecle.html et cf. p. 33 du bulletin) Après une première séance le lundi 8 septembre sur "Trois figures féminines de la littérature prolétarienne de l'entre-deux guerres : Neel Doff, Rose Combe, et G. Existence", la prochaine séance du Lundi 6 octobre 2014, de17h30 à 19h : portera sur Quelques écrivains français singuliers tués à la guerre de 14 : Jean de La Ville de Mirmont, Louis Codet, Marc de Larreguy de Civrieux, … Cette année de centenaire est lʼoccasion d'évoquer la mémoire des quelque 750 écrivains français tués à la guerre de 14, au travers de figures singulières : Jean de La Ville de Mirmont, Louis Codet, Marc de Larreguy de Civrieux, et quelques autres tels Emile Despax ou Georges Pancol. Ecrivains authentiques, quelquefois poussés par les circonstances, leur voix ironique, incisive, tendre s'est tue avant l'heure, les précipitant un peu plus dans l'oubli.

    Les autres séances prévues sont:

    - Lundi 10 novembre, de17h30 à 19h : Un "Grand Jeu" nantais - Les amis de Jacques Vaché : Jean Sarment et quelques autres

    - Lundi 1er décembre, de17h30 à 19h : Dans la mouvance d'Apollinaire - Henri Hertz et George Polti : Esprit dada, et combinatoire oulipienne

    Ceux que nous appelons ici irréguliers de la littérature, ne sont pas des oubliés ordinaires. Ils n’ont pas été supplantés dans nos mémoires par des figures plus affirmées parce qu’ils étaient moins originaux, ou plus enclins à la facilité. Simplement ils sont en dehors du champ de l'histoire littéraire, car ils n'entrent pas commodément dans les catégories, dans les courants dominants qu'elle a retenus. Pourtant leurs écrits témoignent hautement du fait littéraire. L'année dernière, une série de lectures avait permis de redécouvrir quelques irréguliers du 16e au 19e siècle. Une nouvelle série de quatre séances, cet automne, se concentre sur la première moitié du 20e siècle.

    Les lectures sont assurées par Amélie Chataur, Philippe Dupeyron et Catherine Gadon, et la présentation par Henri Prade. Merci de relayer cette annonce à des personnes qui pourraient être intéressées.

    Au plaisir de vous rencontrer à l'occasion de l'une de ces lectures,

    Amélie Chataur, Philippe Dupeyron, Catherine Gadon, Henri Prade


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :