• BEAUTÉ

     

     

    BEAUTÉ


    Lorsque   mes collines en smaragdins tapis,
    Sous un ciel de printemps, -Jean qui rit , Jean qui pleure -,
    S'étendent ondulées quand le vent les affleure
    Et que les toits vermeils constellent de képis

    Les terres en labour, entourées de taillis,
    Leur feuillage apparaît quand enfin sonne l'heure -,
    Mais dénudés encor jusqu'à l'ultérieure
    Renaissance en avril de leurs bois assouplis …

    La nature n'éclôt que progressivement
    Pour le plaisir des yeux de l'artiste gourmand
    Du mystère irréel que les saisons cloisonnent,

    Dévoilant chaque fois la secrète beauté
    Qu'à l'intime de lui leurs retours emprisonnent,
    Fanatique amoureux de l'authenticité...

                          

                                           Germaine CARTRO

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :