• AU PRINTEMPS

     

    AU PRINTEMPS

     

    En son envol le vent rejoint l'azur des cieux ;  

    Le forsythia rose, fier de son auréole  

    Sans bruit se balance sous le souffle d'Eole ; 

    Le peuplier l'imite, élancé, gracieux ;

     

    En ses souples rameaux niche facétieux, 

    Rieur, l'oiseau d'amour ciblant la fille folle, 

    À cet âge surpris découvrant Anatole ;  

    L'oiseau bleu prend son bain d'un air malicieux ; 

     

    L'eau fraîche, le soleil exhalent des parfums ;  

    Le léger volatile hèle le doux Printemps, 

    À l'horizon déjà ce Prince aimé s'apprête ; 

     

    Main dans la main, ensemble, à la belle saison, 

    Nous joindrons nos deux corps en passion concrète 

    Durera notre ardeur jusqu'à la fenaison ?

     

     

    Germaine CARTRO

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :