• AU FEU !

     

     

    AU FEU !

     

      

    Au feu, au feu !

                                         J’ai le cœur qui s’enflamme

                                         Pour un homme aux yeux bleus,

                                        Au regard lance-flamme.

     

     

    Au feu, au feu !

                                         J’ai le sang qui bouillonne

                                         Pour un dragueur joyeux

                                         Aux mines polissonnes.

     

     

    Au feu, au feu !

                                          J’ai le corps qui brasille

                                          Pour un beau ténébreux

                                          Croquant toutes les filles.

     

     

    Au feu, au feu !

                                         Ma peau s’est embrasée

                                         Sous les doigts velouteux

                                         De qui m’a consommée.

     

     

    Au feu, au feu !

                                         Stop, stop, cela suffit !

                                         Rhabillez-vous messieurs,

                                        J’ai éteint l’incendie !

      

     

    Jacqueline ESCORIHUELA

     


  • Commentaires

    1
    feuillage Profil de feuillage
    Lundi 22 Juillet 2013 à 15:18

    bravo à Jacqueline qui est une amie ! ce poème m'allume ! en ce moment ce n'est pas indiqué ! vite un iceberg ! hélas, comme toujours, je rêve ! germaine CARTRO feuillage

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :