• AU COLISÉE

     

    AU COLISEE

     

    Une foule ignare

    Grossière et barbare,

    S'interpelle, en joie.

     

    La matrone vive,

    Avec ses convives,

    Plaisante et festoie.

     

    Vite ils se préparent,

    C'est de la fanfare

    L'appel éclatant...

     

    Les attraits du cirque

    Rallient, impudiques,

    D'insolentes gens...

     

    Le jeune homme imberbe,

    Arbore, superbe,

    Sa toge virile

     

    S'il a de la chance, en si faste jour

    Il verra Clélia, lui fera la cour...

     

    La panthère en cage,

    Que la faim outrage,

    Feule impatiemment ;

     

    Elle avance, hagarde,

    Sur la piste où darde

    Ses rayons brûlants

    Un soleil en fête,

    Qui déjà s'apprête

    Au festin sanglant ...

     

    Des gradins s'élève un énorme cri,

    L'animal félin défendra sa vie.

     

    Fort et entraîné, vois le rétiaire

    Qui de son filet, la recouvre entière..

     

    Plus elle s'effraie et elle se lie ;

    Elle se débat, les spectateurs rient..

     

    N'imploreront point ses fiers yeux d'agate,

    Subiront la loi du bel idolâtre

     

    Il brandit le glaive

    Puissant, acéré ;

    D'un seul coup achève

    La bête épuisée...

     

    Grandit l'appétit du public hurlant,

    Saoûlé de chaleur, d'odeurs et de sang !

     

    La plèbe réclame des jeux et du pain,

    Sa voracité n'attendra demain !

     

    ... Corps déchiquetés,

    Et joutes navales,

    ...Gladiateurs musclés,

    ...Pouces retournés

    Tapage infernal...!

     

    Germaine Cartro


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :