• ANDRÉ CHÉNIER

      

    Le poète André Chénier ayant fourni l'épigraphe de notre blog, au cours de la réunion du 19 septembre Marie-José Bertaux a proposé une présentation de ce poète.

    On peut la télécharger en suivant ce lien:

    Télécharger « mod_article53087741_505c6cd66613b.doc »,

    et on trouvera ici le texte de son poème le plus célèbre, La Jeune Captive:

    Télécharger « mod_article53087741_505c6d4dccdce.doc »

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Juin 2013 à 20:56

    magnifique poésie d'André Chénier ; à l'heure où nous ne savons ni lire, ni écrire, qu'il est bon de revenir à lui aux exemples nombreux et dont le jeune coeur resta toujours amoureux, même, je suppose, le jour de son supplice ; que j'aime "Oh ! puisse le ciseau qui doit trancher mes jours,
    Sur le seuil d’une belle en arrêter le cours !
    Qu’au milieu des langueurs, au milieu des délices,
    Achevant de Vénus les plus doux sacrifices,
    Mon ame, sans efforts, sans douleurs, sans combats,
    Se dégage, et s’envole et ne le sente pas !
    Qu’attiré sur ma tombe où la pierre luisante
    Offrira de ma fin l’image séduisante,
    Le voyageur ému, dise avec un soupir :
    Ainsi puissé-je vivre, et puissé-je mourir !

     

    Qui nous apprendra dès l'enfance à voir et aspirer au beau ? même le temps , outragé, en été met son manteau ; mais il n'est point de mort, je le sais, je le sens, même si notre terre courroucée terrasse un jour ses enfants : notre âme volera toujours plus loin et plus haut loin de l'ignoble argent qui dévaste les coeurs. Germaine CARTRO.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :