• AMÈRES DÉCEPTIONS

     MASCARADE

      

    Combien j’en ai connu de ces illuminés,

    Militants d’un parti, numéros mis en fiches,

    Au plus grand avenir se croyant destinés :

    Ils dispersaient des tracts et collaient des affiches.

     

    Je les ai vus bientôt, souvent abandonnés,

    Autant mis à l'index des pauvres que des riches,

    Rien de bien différent depuis qu’ils étaient nés,

    De leurs convictions ne restaient que des friches.

     

    Combien j’en ai pu voir de ces hurluberlus,

    Députés, sénateurs, ministres à la pelle,

    Qui, profitant des droits qui leur sont dévolus,

    Aux abus ont pris goût, et toujours de plus belle.

     

    Je les ai retrouvés, plusieurs fois réélus,

    Comme si leurs forfaits les remettaient en selle,

    Ils promenaient sans fin leurs discours révolus,

    Et se tourmentaient peu qu'un jour on se rappelle.

     

                                      

                                       Jacques LARROCHE


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :