• AGNELLE

     

    Agnelle

     

    Et bébé

    qu’est-ce que tu fais là ?

    De chair et de laine

    Une vierge des bois !

    Si pure, translucide

    Je ne t’attendais pas.

     

    Tu grimpes dans les arbres

    Et te pends aux branches

    Ivre de gaieté

    Dans ta robe blanche

    Dévoilant si fragile

    Ta peau de pétale

    Jeune brebis folle.

     

    De feuillage et de bois

    Tu te fais des couronnes

    Jeune reine 

    Tu m’as choisi pour roi

    Sur une couche de brindilles

    De mousse et de lichen

    Tu m’attends sereine

     

    Et moi, si fébrile.

    Agnelle de velours

    Je grave des je t’aime

    Et des mots d’amour

    A l’écorce des chênes.

    Amoureux malhabile

    Je chancelle vers toi.

     

    Dorothée Alliot Gonçalves

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :