•  

    Parce que « seul le cœur est poète »,

    faut-il que l’esprit se sclérose ?

     

     

    L’OREILLE et L’OEIL

     

    Si vous charmez l’oreille, il faut aussi me plaire !

    Des quatrains du sonnet, j’affirme ce credo

    Rappelant quelques lois chantant allegretto :

    L’assonance et la rime…est-ce la même affaire ?

     

    Toute inspiration demeure secondaire,

    Il faut que l’œil aussi, parfois incognito,

    Trouve même plaisir dans le beau concerto

    Orchestré par l’aède amoureux d’arbitraire.

     

    Les friselis de l’âme ont-ils tué l’esprit 

    Acceptant la licence au fond du manuscrit ?

    L’intellect a besoin d’action neuronale,

     

    Pour rester en éveil, cherchant, avec effort,

    L’appui de la consonne et son profil accort,

    Maintenant, du bel Art, la vertu cardinale.

     

     

    Mireille TURELLO-VILBONNET

     

    X/2016

     

     


    votre commentaire
  •  

    Un automne en rimes…

    Le mardi 25 octobre, l’Ehpad « Le Parc » de Montech, en Tarn-et-Garonne, accueillait une nouvelle fois plusieurs auteurs de la Spaf Midi-Pyrénées, venus du département et de la région. Il ont déclamé leurs créations littéraires évoquant la nature, les voyages ou encore les saisons ; un récital organisé en partenariat avec l’association « Les Amis du Parc » et le service animations de l’établissement.

    MONTECH 25 OCTOBRE

    Tous réunis

    C’est ainsi que les résidents ont pu écouter Marilène Meckler, de Montauban, Martine Gava-Massias, de Rieumes, Monique Roussel, de Bouloc, Richard Maggiore, délégué Spaf 82, ainsi que l’auteur-compositeur-interprète de Nègrepelisse Jimi Bouysset, toutes et tous enthousiasmant l’auditoire par la saveur de leurs textes mêlant émotion et parfois humour. Et des poèmes écrits spécialement pour cette occasion par les résidents ont aussi été lus par l’animateur Julien.

    MONTECH 25 OCTOBRE

    Jimi Bouysset

     

    MONTECH 25 OCTOBRE

    Les résidents participent au récital, avec le concours de Julien, l'animateur

    Cet après-midi poétique s’est terminé en toute convivialité au son du « Se canto » et par un goûter. A noter que l’on pourra retrouver plusieurs de ces auteurs au Salon du livre de Sorèze (Tarn) qui se tient le dimanche 20 novembre dans le cadre de sa célèbre Abbaye-école.

     

    MONTECH 25 OCTOBRE

    Conversation à l'heure du goûter

     

    Compte-rendu R. Maggiore

    Photos Julien, R. Meckler, R. Maggiore

     


    votre commentaire
  • * La Dépêche du Midi, édition du Tarn-et-Garonne, 23 octobre 2016

     

    À LA UNE

     

    * Le Petit Journal du Tarn-et-Garonne, 25 & 26 octobre 2016

     

    BONNES FEUILLES

     

    * Le Petit Journal du Tarn-et-Garonne, du 29 au 31 octobre 2016

     

    BONNES FEUILLES

     

    * La Dépêche du Midi, édition du Tarn-et-Garonne, 31 octobre 2016

     

    FEUILLES MONTECHOISES


    votre commentaire
  • FORUM

     

    Ma tête, ce forum où foisonnent des mots...

    Ainsi que les poissons de l'eau d'une rivière,

    Ils vivent leur destin : nul besoin d étrivière ;

    Ma curiosité, questions de marmots,

     

    Ne se lasse jamais ; limitant leurs assauts,

    Attentive, souvent, je sonde ce bréviaire ;

    Un livre spécial : le jargon du trouvère

    Où sages s'alignent, réflexions, propos ;

     

    Habitués, dès lors, à l'inlassable joute,

    Lorsque je réfléchis, sans peine j'en rajoute :

    S'agiter je les sens, heureux de ce recueil ;

     

    Accueillie avec joie, ils sont la seule drogue

    Qui de mon front chasse l'imparable cercueil

    Lequel disparaît vite en sa noire pirogue…

     

     

     

    Germaine Cartro le 16/10/16

     


    votre commentaire
  •  

    ANEMONES SYLVIE

     

     

     

    Elles se pressent toutes frêles

     

    Sous les ramures en bourgeons

     

    En habit vert, presque irréelles,

     

    Elles se pressent toutes frêles

     

    De blanc satin, point de querelles,

     

    Modestes, sages papillons

     

    Elles se pressent toutes frêles

     

    Sous les ramures en bourgeons...

     

     

     

    Si Zéphyr feint l'indifférence

     

    En son costume adamantin

     

    Elles simulent leur outrance,

     

    Si Zéphyr feint l'indifférence

     

    Imperturbable en apparence :

     

    "Ce vent doux est un libertin !"

     

    Si Zéphyr feint l'indifférence

     

    En son costume adamantin...

     

     

     

    D'air embaumé sont parfumées

     

    Par le zéphyr, pauvre gaffeur !

     

    Les anémones désarmées

     

    D'air embaumé sont parfumées :

     

    "Inodores nous sommes nées"

     

    Nous enrhume votre touffeur !"

     

    D'air embaumé sont parfumées

     

    Par le zéphyr, pauvre gaffeur !

     

     

     

    Germaine CARTRO le 08/10/16


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires