•   Ce fut encore un bel après-midi, consacré aux chansons de Georges Brassens.

     

    À LA UNE

     

     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

          Deux guitares (avec leurs guitaristes)...
     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...des textes pour tout le monde...

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...des spectateurs de bonne volonté...

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...tout prêts à chanter...

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...et qui chantent...

     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...en chœur, cela va sans dire!...

     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ... une chanson...

     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...après l'autre...

     

    SORÈZE 31 JUILLET 2016

    ...jusqu'au partage d'un goûter bienvenu!

     

     

    Photos: Roselyne Morandi 

      

     


    votre commentaire
  •  

    EXPOSITION


    votre commentaire
  • La Dépêche du Midi, Ariège, 8 août 2016

     

    Les jolis mots de Jeanny 

    Jeanny Arnaud-Médici a écrit un nouveau recueil de poèmes./Photo DDM.
     
    Jeanny Arnaud-Médici a écrit un nouveau recueil de poèmes
     

    Après nous avoir invités il y a trois ans à une entraînante «Valse des mots», Jeanny Arnaud-Médici, membre de la Société des poètes français (SPAF), a publié récemment un deuxième recueil de poèmes «Des Mots pour Vous dire» (aux éditions Acala). De jolis mots pour tous, emplis d'émotions multiples, des paroles de joie et de peine, des rimes de bonheur, de désir ou de regrets. Plutôt que d'inspiration, Jeanny préfère parler «de ce qui (l')émeut, de ce qui (la) fait réfléchir, (la) pousse à écrire et à chercher des mots pour bien le dire. Très sensible à ce qui l'entoure dans ce monde d'aujourd'hui, elle souligne : «Beaucoup de choses m'interpellent que je ressens profondément : la souffrance sous toutes ses formes, tant chez l'être humain que chez l'animal, la méchanceté, l'indifférence mais aussi, ce qu'il y a de beau». Avec ce nouveau recueil de poèmes illustrés, «c'est un bouquet de sentiments qui est offert au lecteur pour lui dire que dans la vie, rien n'est jamais fini.»


    votre commentaire
  •  

     

    NICE, UN 14 JUILLET…

     

     

    La chaleur s’esquivant dans la brise du soir,

    Le peuple fraternel rêve, d’humeur si gaie…

    Un grand feu d’artifice illumine la baie

    Bercé par le ressac de la mer en miroir.

     

    C’est le bouquet final… Sans même un au revoir,

    Combien sont disparus, mon Dieu, l’horreur est vraie !

    Quand la folie humaine, abominable ivraie,

    Plonge des nations au cœur du désespoir.

     

    Les fleurs ont recouvert la promenade triste

    Sous le ciel bleu d’azur, toile surréaliste,

    Ceux qui restent debout, pleurent silencieux…

     

    Et les anges meurtris rejoignent les colombes…

    Le touriste à nouveau chemine, insoucieux,

    Sans plus se souvenir qu’il marche sur leurs tombes !

     

     

    Aline MUSCIANISI

    Juillet 2016

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires