•  

    Pour cette première réunion de l'année, nombre restreint de participants, avec malheureusement des absences causées par des soucis de santé, mais échanges animés et riches d'informations. En bref:

    • Nouvelles des absents.

     

    • Bonne santé financière, qui permet d'envisager sereinement la publication du recueil 2016, même si l'on déplore toujours la répartition très déséquilibrée des rentrées entre le niveau national et le niveau régional.

     

    • Confirmation des dates retenues pour les récitals dans le cadre du Printemps des poètes: 8 mars à Montech (82), 20 mars à Sorèze (81), 25 mars à Beaumont-de-Lomagne (82), et sans doute une quatrième manifestation dont la date n'est pas encore fixée.

     

    • Avancement du recueil 2016, dont la maquette sera bientôt prête, mais dont il reste à retravailler la couverture. Trois sections y figureront: poèmes sur le thème national, poèmes primés, florilège.

     

    • Interrogations concernant le niveau national de la Spaf: nous attendons (avec une certaine impatience) le palmarès du concours 2015, le règlement du concours 2016, l'attestation d'assurance; nous espérons que les pistes qui semblent se dessiner pour le jury et le congrès se confirmeront; nous nous réjouissons que le concours de peinture soit de nouveau assuré.

     

     

    • Lectures de poèmes.

     


    votre commentaire
  • Les amateurs de poésie - et de bon vin! - trouveront le règlement d'un concours signalé par Véronique Flabat-Piot à l'adresse suivante:

    http://www.ppgr.org/article.php3?id_article=38

     


    votre commentaire
  • SACRIFICE

     

     

     

    « Debout la vie ! » a dit l'Aztèque !

     

    En contemplant tes cheveux bruns !

     

    Les Dieux du ciel seraient chagrins

     

    S'ils ne mangeaient pas leur pastèque

     

     

     

    Arrosée un peu de ton sang,

     

    Liquide rouge de tes veines !

     

    Tes lamentations sont vaines,

     

    Ils hument déjà ton pur-sang !

     

     

     

    Redresse-toi ! Surtout sois fière !

     

    Car tes compagnes aujourd'hui

     

    Désireraient la place qui

     

    Fait étinceler leur lumière !

     

     

     

    « Debout ta vie ! » elle peindra

     

    De pourpre le ciel du Mexique !

     

    Tu seras fêtée en musique,

     

    Et Quetzatcoatl t'aimera !

     

     

     

    Germaine Cartro


    votre commentaire
  • ACCUEILLEZ-LE SEIGNEUR…


    Accueillez-le, Seigneur, dans votre immense Amour,
    Car il n’était qu’Amour…
    Attentif aux fleurs, aux arbres, aux animaux
    Et aux petits oiseaux…

    Quand l’un d’eux, venait se cogner
    Au mirage de la verrière,
    Traquenard mortel,
    il en aurait pleuré…
    Il lui plaisait de promener Lana,
    Notre  chienne, blancheur bouclée, à la queue en panache,

    Il contemplait, attendri, sa gracieuse allure ;
    Il ne croyait pas en Dieu,
    Trop pure abstraction,
     Mais il croyait en la vie, en la nature,
    Dont nous sommes les enfants...

    Nous ne cessons de nous chercher, de nous transformer
    Pour devenir l’égal de celui qui nous voit ployer
    Sous notre faix…cette illusion ;
    Et par-dessus tout, il m’aimait


    Pour nos enfants, il s’est usé au travail, ne demandant
    Qu’un regard, un encouragement, une approbation ;
    Homme en marche, éternelle progression
    Pour ceux qu’il aime. et pour lui-même…

    Distinctement prononcé, son dernier mot :  mon prénom…

    Il n’était qu’un homme ; je ne suis qu’une femme,
    Tellement seule maintenant, sans son chaud regard d’Amour ;
    ¨Pour lui seul je n’avais pas changé ; j’étais toujours
    La fillette sans père, ni repère qu’il avait épousée….

    Germaine CARTRO


    votre commentaire
  •  

    Les textos et les courriels ont raccourci la période traditionnelle de présentation des vœux. Habituellement, nous étirions nos souhaits réciproques sur une majeure partie du mois de janvier.

    L’écriture manuscrite de ces formulations d’espoirs demeure tout de même un rituel bien ancré chez les amateurs de circonvolutions graphiques. J’aménage, pour ma part, un fonctionnement hybride : par lettre longuement mûrie, je personnaliserai des projections favorables sur l’ensemble de mes correspondants. Par ce texte publié sur le réseau social, je partagerai mes « réseaulutions » de dernière minute et un message adapté à tous les lecteurs potentiels.

    C’est dans une famille à particule que ce bébé vient d’arriver : fille ou garçon, peu importe ! Un an ou une année, c’est toujours une révolution qui grandit.

    Mr et Mme De Milsaise vous remercient de l’intérêt que vous apporterez à ce faire-part qui vous annonce un chemin bordé d’étonnements et de rêves, d’enthousiasmes et de rencontres. L’entretien des sentiments sera aussi déterminant que celui des santés.

    Bonne Année, Guy

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires