•  

    * La Dépêche du Midi, édition du Tarn-et-Garonne, 27 mars 2014

     

    Bellegarde dans la presse

     

    ...ou sur le site: 

    Montauban. Un beau final pour le Printemps des poètes

    Société des poètes et artistes de france (spaf)

    Les auteurs Tarn et Garonnais, ici avec Olivier Gardel-Dubois, avaient fait l'ouverture à Montech./Photo DDM

    Les auteurs Tarn et Garonnais, ici avec Olivier Gardel-Dubois, avaient fait l'ouverture à Montech./Photo DDM

    C'est dans une ambiance conviviale, et devant un public venu en nombre, qu'a eu lieu récemment au Centre culturel Bellegarde de Toulouse, un récital organisé par la Société des poètes et artistes de France (Spaf) Midi-Pyrénées, représentée par Olivier Gardel-Dubois, dans le cadre de la 16ème édition du Printemps des Poètes dont le thème est «Au cœur des arts».

    Diversité artistique : le Tarn-et-Garonne au rendez-vous

    Les auteurs ont été conviés à dire leurs textes devant un auditoire attentif et séduit par tant d'éloquence. Et le Tarn-et-Garonne était au rendez-vous ! En effet, parmi les poètes, plusieurs venaient du département : les montalbanais Marilène Meckler et Guy Reydellet ainsi que Richard Maggiore, le délégué Spaf 82, qui ont enchanté le public avec leurs textes remplis d'émotion et parfois d'humour.

    Et d'autres arts étaient aussi de la partie. Ainsi, le public a pu entendre de la musique, découvrir des peintures ou encore assister à une performance eurythmique réalisée notamment par Laure Gardel-Dubois ; l'eurythmie est une expression artistique dans laquelle la musique et les paroles sont figurées par des mouvements du corps. Puis le lendemain, les auteurs se sont retrouvés à la Résidence d'Oc de Tournefeuille, près de Toulouse, pour offrir aux résidents le récital de clôture de la Spaf Midi-Pyrénées pour ce Printemps des Poètes 2014, qui aura été un vrai succès et qui avait débuté de fort belle manière, rappelons-le, à Montech lors d'un après-midi organisé à l'Ehpad par l'association les Amis du Parc le 13 mars dernier.Contact: spafmidipyrenees.eklablog.com

     

    * Le Petit journal du Tarn-et-Garonne, 28 mars 2014

     

    Bellegarde dans la presse

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

    Zinski a participé à notre récital du Centre Culturel Bellegarde pour notre plaisir à tous; il nous communique ses coordonnées:

     

    ZINSKI

     

     

    Jean-Michel dit ZINSKI, troubadour
    des temps modernes, vous propose de partager un large répertoire de chansons françaises…
    En toute occasion et en tout lieu !
    Il se déplace également chez des particuliers contre participation spontanée.
    En préparation aussi, son prochain tour de chant « Guitare et mots sillons » avec ses propres compositions originales…
    Pour le joindre et être informé des dates à venir :
    jmzinski@yahoo.fr ou 06 21 05 52 57

     

     

     


    votre commentaire
  • LE MARTYRE DU POETE

    Poète, prends ta plume ! Ah ! que j’aimerais rire !
    Pourtant faire des vers demande beaucoup d’art.
    J’ai connu ces soucis, ce fut un traquenard
    De châtier la strophe ! Aujourd’hui, je soupire…

    Faire naître un poème est bien embarrassant,
    Pouvoir, avec aisance, harmoniser la rime
    Peut ralentir l’ardeur qui déjà vous anime
    Car le piège imprévu n’est jamais innocent.

    Un bel alexandrin déjà vient d’apparaître,
    Alors je suis joyeux mais…il manque des pieds !
    Dépité, je poursuis en maudissant le traître
    Et rature, illico, les vers estropiés.

    J’omets, avec horreur : « l’e » muet de césure !
    Quelle solution ? Je vais y réfléchir.
    Après tant de travail, je peux vraiment franchir
    Le vocable banni, retrouvant la mesure.

    Mais arrive l’effroi ! Je me suis aperçu
    Qu’il me faudrait encor rectifier la rime
    Évitant un faux pas qui me conduit au crime
    Adieu mon beau quatrain. Combien je suis déçu !

    Désespéré, contraint d’abandonner l’effort
    Le respect des anciens me redonne courage
    « Vingt fois, sur le métier, remettez votre ouvrage »
    Je me fais violence, y trouve un réconfort.

    Oui, j’ai le grand plaisir de me trouver vainqueur
    En ayant retenu toutes règles drastiques
    Qui, convenons-en sont seules mélodiques
    Pour apaiser en nous et l’esprit et le cœur.

    Jeanne ENDERLE

     


    votre commentaire
  • L'invitation était lancée:http://ekladata.com/61dr1ATKi9D-JP16GEr7fL72sDY.jpg

     

    Et les artistes y étaient en nombre:

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     Olivier Gardel-Dubois, délégué régional, ouvre la séance.  Roselyne Morandi est accompagnée de ses tableaux et de la musique composée par son fils.  Jeanny Arnaud-Medici a fait la route depuis Pamiers pour célébrer les arts.
     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     Un duo pour le poème de Marcelle Ségui.  Deux poèmes et deux David pour Marie-José Bertaux.  Les peintures de Roselyne Morandi.

     

    Intermède de danse eurythmique sur le sonnet Voyelles de Rimbaud,

                                     avec accompagnement à la flûte.

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

      

    BELLEGARDE 2014

     
     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

               Pierre Gabarra...          ...Danièle Le Gall...        ...Michèle Griscelli..
                                        ... reprennent le flambeau de la poésie.

      

     

     

    BELLEGARDE 2014

     Zinski se met en quatre

    (chansons, évidemment).

     

    BELLEGARDE 2014

                                                            Puis le défilé des poètes reprend: 
     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

                    Dominique Kirchner               Danièle Barthès                Jacques Larroche
     

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

                     Richard Maggiore            Annette Ruflet-Molinié                       Marilène Meckler
     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

                   Georges Lafon              Guy Reydellet                Anne-Marie Vergnes

     

     

       et José Garrigou, le seul qui soit assez audacieux pour déclamer sans lire!

     BELLEGARDE 2014

     

    Nouvel intermède eurythmique: La danseuse et le poète.

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

    Nouvelles chansons: Simon Amilhaud et son orchestre... de chambre!

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

    Et le final:

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    BELLEGARDE 2014

     

     

    BELLEGARDE 2014

     

    Photos de R. Maggiore 





    votre commentaire
  •  

    POÉSIE LIBÉRÉE 

     

                                   IL PLEUT ! 

     

    Il pleut des larmes d’eau…

    Des larmes de silence

     

                                                  Le temps s’agrippe au néant

                                                   Immense !

     

    Le poème est là,

    Dépose un baiser

    Sur la joue des « pourquoi ? »                                        

     

                                                   Ses mots masquent l’imparfait

                                                   Comme une délivrance. 

     

    Des pépites de rêve éclatent,

    Épousent les reflets de l’âme. 

     

     

                                                   Le « rien » vient s’installer

                                                   Sur le désert de la mémoire. 

     

    Le verbe se dépeuple de nos blessures :

    Solitude de la création…

    De l’écriture…

     

                                                   L’écrit résiste au temps,

                                                   Á tous les temps :

                                                   Le temps passé,

                                                   Le temps perdu,

                                                   Le temps qu’il fait…

                                                   Á l’absence de temps : à l’éphémère.

     

    Dans leur souterraine clarté,

    Les songes doux-amers

    Dansent dans le vent

     

                                                   Et les perles de pluie

                                                   Se gonflent de lumière….  

     

                                                      Mireille TURELLO-VILBONNET

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires