• Un espoir en automne

     

     

    Je vois hélas poindre l'automne,

    Les feuilles se revêtent d'or,

    L'été soudain nous abandonne,

    La forêt change son décor.

     

    Même l'azur se démantèle,

    Il ne retient des souvenirs

    Que notre amour, si peu fidèle,

    Voici le temps des longs soupirs.

     

    La sève fuit, elle profane

    Les végétaux fous de stupeur,

    Mais l'espoir vient en filigrane,

    A la lisière de mon cœur.

     

    S'estompe alors l'ombre du doute,

    Dans mon hiver naît l'arc en ciel,

    J'oserai donc prendre la route,

    Pour une autre lune de miel.

     

    Georges Lafon


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :